[Visiteur du Graht - Connexion]   

VILLARS EN PONS Souterrain refuge (Charente-Maritime)

VILLARS EN PONS

Souterrain Refuge

Ce souterrain s’étend sur environ 16,50m de longueur, selon un axe est-ouest. Il fut découvert au cours de travaux d’assainissement. En partie enseveli, nous avons pu malgré tout établir un plan après un rapide relevé succinct.

 

Le Souterrain :

On pénètre dans ce monument par un escalier de 6 marches qui se prolonge par un étroit corridor. A son extrémité une marche descend dans un boyau qui vire à angle droit. Au bout de quelques mètres on pénétrait dans une antichambre.

Celle-ci donne un accès à un puits creusé à sa gauche. Se dévoile ensuite une salle immense quadrangulaire (salle N°1) accostée à l’est d’une chambre plus modeste de forme légèrement ovale (salle N°2). Au fond de cette grande salle se trouve un silo. Dans l’angle nord-ouest est percée l’amorce d’un escalier comptant 2 marches.

Dans l’angle sud, s’ouvre un couloir de liaison percé en arc de cercle qui déploie ses méandres dans plusieurs directions. Au détour d’une courbe du boyau, un passage doté d’une marche, dévoile un sas qui donne accès à une troisième salle, également de grandes dimensions (salle N°3).  Dans l’angle sud-est de cette salle est percé horizontalement un trou de visée, destinée semble t-il à la défense du lieu.  Dans l’angle ouest de cette même salle est  creusée l’amorce de ce qui nous parait être un nouveau couloir pour  la probable réalisation d’une quatrième chambre.  Au centre de la salle N°3 est creusé un trou circulaire de faire profondeur dont la destination nous est inconnue, mais peut un mortier pour broyer le grain. A cet endroit du monument, le sol se trouve à 4,50m du niveau de la cour.

A l’angle sud, se positionne le sas déjà décrit. Après environ 1m, un nouveau dégagement laisse apercevoir un second boyau dans lequel on pénètre par une marche. Au bout de quelques mètres les deux boyaux se rejoignent pour n’en former qu’un, puis ce couloir s’achève sous les coulées de terre. Au-delà il fut impossible de reconnaitre plus avant le monument.       

 

Ce monument très ancien à livré un mobilier constitué de plusieurs clés. 7 clés dont l’une médiévale, attribué au XII/XIIIe siècle ont été recueillies par le propriétaire qui nous les a montré. Ces clés se trouvent en sa possession.

Ce souterrain pourrait avoir été percé vers le XIIe siècle.

 

Le site lors de son exploration se trouvait en très mauvais état. Nous avons pu l’explorer malgré les difficultés qui se posaient. Il a probablement été comblé aujourd’hui.

  

.



Note : "

Références (bibliographie, archives, photos, photos IGN…) :

Photos GRAHT : Daniel Bernardin

Restauration des clés : Daniel Bernardin

Mise en valeur des clés : Michel Guillebaud

 

Inventeurs du site :

Ludovic Hélie - Jean-Marie Texier – Monique Texier - Daniel Bernardin – Alain Texier.

 

Responsables de l’étude :

Daniel Bernardin –  Ludovic Hélie - Jean-Marie Texier – Monique Texier – Alain Texier.

"

Liens Relatifs


Précédent |  Suivant

Temps : 0.0628 seconde(s)