[Visiteur du Graht - Connexion]   

MAGNAC SUR TOUVRE "Les Mégalithes du Plateau de Bussac/Entreroches"

MAGNAC SUR TOUVRE

les Mégalithes du Plateau

Occupé depuis la Préhistoire, le plateau de Bussac/Entreroches a conservé le souvenir du passage des hommes du néolithique et quelques monuments avaient été dressés au pied de celui-ci ou encore sur les terres qui dominaient plusieurs vallées luxuriantes.

"La Pierre Champagnolle" : Pierre à cupules

Cette pierre plantée à un carrefour, est un bloc calcaire régulier qui a été remployé pour servir de socle à une croix chrétienne en fer au XXe siècle.

A l’origine il semble que ce fut une pierre à cupule comme nous avons inventorié d’autres de même nature en Charente (Jauldes, Magnac sur Touvre, Courcôme, Esse, etc….), voir « Inventaire Mégalithes de Charente Limousine », déposé au service en 2007, Daniel Bernardin.

Une étude parue dans le bulletin de la Société Préhistorique de 1906 tome 3 en donne une description telle qu’elle fut vue et perçue à l’époque. Elle est due à M. Ramonet, archéologue en ce début de XXe siècle. Il semble d’après les renseignements qu’il en donne qu’elle occupe toujours sa place d’origine.

Les dimensions qu’il a relevées, sont semble t-il exactes. Nous ne les avons pas vérifiées mais cela correspond à la réalité du terrain tel que nous l’avons vue.

 Les cupules au nombre de 5 sont réparties en deux groupes. 3 d’un côté de la pierre et 2 sur l’autre. Les 2 sont individuelles et les 3 sont reliées entre elles par une rigole. Une rigole plus importante évacue les eaux vers l’extérieur. Les diamètres de chacune des cupules varient entre 5 et 7cm. La profondeur est variable, 2 à 4cm.

 

 

« La Pierre à Cupules de Bussac »

 

Cette pierre aujourd’hui dressée près du parking du terrain de football en bordure de la rivière Touvre fut déplacée au cours des années 1990 par ignorance de l’importance du site mégalithique de Bussac.

 Ce bloc est un grès rouge étranger à la géologie locale. Cette constatation s’applique également à sa position d’origine au carrefour des chemins où il était implanté au hameau de Bussac.

Une seule cupule de belles dimensions est visible sur les faces qui sont perceptibles. Celle collée au sol n’a pu être examinée.

La cupule est unique. Son diamètre mesure environ 8 à 10cm. Sa profondeur est d’environ 1,5cm.

Elle appartenait au monument mégalithique de Bussac qui comprenait un polissoir et un menhir. Tous ces mégalithes sont en grès rouge.

 

 

« Menhir de Bussac »

 

Cette pierre aujourd’hui dressée près de la salle des fêtes Marcel Pagnol en bordure de la rivière Touvre fut déplacée au cours des années 1990 par ignorance de l’importance du site mégalithique de Bussac.

 Ce bloc est un grès rouge étranger à la géologie locale. Cette constatation s’applique également à sa position d’origine au carrefour des chemins où il était implanté au hameau de Bussac.

Ce menhir supposé possède une hauteur d’environ 2,10m hors sol. Selon les renseignements recueillis auprès de la commune, il serait enfoui d’environ un tiers de sa hauteur, ce qui lui donnerait environ 2,80m de haut. Sa base visible est d’à peu près 1,20m. I l ne possède aucune ornementation.

Il appartenait au monument mégalithique de Bussac qui comprenait un polissoir et un menhir. Tous ces mégalithes sont en grès rouge.

Sur le lieu de son enlèvement a été quelques blocs en grès rouge provenant certainement de son calage et de la fosse dans laquelle il fut dressé lors de son érection.

 

« Polissoir de Bussac »

 

Cette pierre aujourd’hui dressée dans un square, fut déplacée au cours des années 1990 par ignorance de l’importance du site mégalithique de Bussac.

 Ce bloc est un grès rouge étranger à la géologie locale. Cette constatation s’applique également à sa position d’origine au carrefour des chemins où il était implanté au hameau de Bussac.

Ce polissoir montre 5 rainures plus ou moins large, de longueur variant entre 4cm et 5cm à 25cm de longueur. Les rainures large de 2 cm à 5cm sont profonde d’autant. Aucune autre face ne présente de rainures. Nous n’avons pu observer sa base.

Il appartenait au monument mégalithique de Bussac qui comprenait un polissoir et un menhir. Tous ces mégalithes sont en grès rouge.

Sur le lieu de son enlèvement a été quelques blocs en grès rouge provenant certainement de son calage et de la fosse dans laquelle il fut dressé lors de son érection.

Ces blocs, à la même nature géologique, étrangère au plateau, appartenaient à un monument mégalithique l'un des plus conséquent pour l'agglomération d'Angoulême.Leur emplacement d’origine se situait sur les hauteurs du plateau de Bussac à la croisée de chemins ruraux. Il n'est pas impossible que ce site mégalithique soit en relation avec les tertres tumulaires découverts au début des années 1990, en cours de prospection. Bien évidemment, il serait intéressant de pratiquer des sondages archéologiques pour vérifier la nature exacte de ces derniers.



Note : "

Références (bibliographie, archives, photos, photos IGN…) :

Photos GRAHT : Daniel Bernardin

 

Inventeurs du site :

M.Ramonet - M.Vallade

Daniel Bernardin - Jimmy Bernardin - Lionel Bernardin

Michel Dealage - Jean-Paul Duprilot - Fabien Truffandier - Bernard Ramette - Pierre Mazière

 

Responsables de l’étude :

Daniel Bernardin - Jean-Paul Duprilot - Catherine Chapt - François Boissinot - Marie-Sylvie Boissinot - Perrine Boissinot - Jacqueline Dupuy - Philippe Perez - François Paratte - Marie-Cécile Paratte - Fabien Truffandier - Bernard Ramette - Nicolas Bellardent-Valleau.

"

Liens Relatifs


Précédent |  Suivant

Temps : 0.0839 seconde(s)